Un portrait statistique des dépenses en culture de l’administration publique québécoise

12 mars 2015

Au cours de l’année financière 2012-2013, les ministères et organismes de l’administration publique québécoise ont dépensé 989,0 M$ au titre de la culture, soit 1,1 % des dépenses totales du gouvernement du Québec. C’est ce que révèle l’étude publiée aujourd’hui par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec de l’Institut de la statistique du Québec.
                                                               
Plus des deux tiers des dépenses de 2012-2013 en matière de culture sont faites dans les domaines suivants : Bibliothèques (22,4 %), Patrimoine, institutions muséales et archives (21,3 %), Arts de la scène (12,9 %) et Radio et télévision (10,6 %).

Depuis 1985-1986, les dépenses en culture ont augmenté de 3,5 % par année en moyenne. Ainsi, en presque trente ans, les sommes versées pour la culture sont passées de 58,70 $ par habitant à 122,34 $. La part des dépenses en culture dans l’ensemble des dépenses de l’administration publique québécoise, selon les comptes publics, s’est toutefois réduite au fil du temps : de 1,4 %, en 1985-1986, elle est passée à 1,3 %, en 2003-2004, puis à 1,1 %, en 2012-2013.

Nouveauté : ajout des dépenses fiscales aux résultats

Pour la première fois en 2012-2013, conséquemment à l’adoption d’une nouvelle norme comptable par le ministère des Finances du Québec, les dépenses fiscales relatives aux crédits d’impôt remboursables en culture doivent être considérées. Ainsi, lorsqu’on tient compte de cet ajout, le montant des dépenses en culture en 2012-2013 grimpe alors à 1 345,3 M$, soit 1,5 % du total des dépenses gouvernementales, ou 166,41 $ par habitant.
Ces renseignements proviennent de la publication Optique culture no 38 que l’on peut consulter sur le site Web de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.

Source : Communiqué diffusé par l’Institut de la statistique du Québec, le 26 février 2015